Join E-Team
  Sign In
Your account for all things Primal.

Don't have an account? Join Now

Forgot your password?
Create an Account
Register to use convenient features and quick checkout.

Already have an account? Login.

Reset Password
Enter your email to receive instructions on how to reset your password.

Or return to Login.

Join the E-Team & get 25% off

* Valable uniquement pour les nouveaux inscrits et s'applique aux inscriptions. prix des articles seulement.


Recently Added
Rachael se remet de Londres

Rachael se remet de Londres


Je suis assis dans mon jardin avec une tasse de thé et mon ordinateur portable faire du foin tandis que le soleil brille se demandant comment vais-je entasser tout dans le blog de ce mois-ci - je ne sais pas par où commencer!  Je suis également en adage mes jambes sont deux nuances de taches de rousseur ....... attendre mes bras et le visage aussi.  J’ai des lignes de bronzage à vélo.

 

Après avoir pris quelques jours de congé pour récupérer du Marathon de Londres une fois que mes quads me permettrait de descendre du sol sans crier dans le rire et la douleur couplé avec beaucoup de mousse tortueuse roulant et une course de récupération douce (comment diable ai-je réussi 26,2 quand 1 mile m’avait haletant pour l’air), il était temps de monter sur le vélo pour les clubs une fois par mois la dame seul tour sur un régulier 40 mile aller-retour dans un café à Ely. Il y avait beaucoup de rattrapage à faire, beaucoup de rire, manger du gâteau et en sirotant sur le café en plein air tout en tapant sur le pied au son du busker jouer son interprétation de Ring of Fire dans le kiosque à musique place du marché.  Comme nous sommes partis d’Ely nous nous sommes arrêtés pour une photo de groupe à l’extérieur de la cathédrale au milieu de l’agitation de la Fête de l’anguille et que nous sommes partis a reçu un clap et une acclamation par un groupe de dames à l’appui de nous être un tour de groupe toutes les dames, pendant ce temps quelque part dans les marais, les hommes étaient à se lever à toutes sortes!

La semaine suivante a été la grande, projets de loi 105 mile ride juste pour le plaisir. Les innombrables vérifications sur Facebook pour les mises à jour sur la page des clubs de cyclisme sur qui portait quoi, les jambes ou les jambes couvertes!  Si nous revenons au blog de Gary le mois dernier, se raser ou ne pas se raser est devenu un sujet de discussion sérieuse et joviale ... pour les hommes!  Si vous ne vous rasez pas, vous risquez de devenir un hôte pour greenfly dans votre nid de poils de jambe et si vous ne rasez c’est tout au sujet de ces gains marginaux, mais le point n’a toujours pas été répondu sur n’importe quel poteau, jambes ou jambes couvertes et il se transforme en un cycle ... (jeu de mots) de plus de traction des jambes (jeu de mots prévu) des deux côtés du camp masculin.  Nous nous réunissons tous à notre point de rencontre habituel dimanche à 8h30, et avec 2 vidéos Facebook en direct, 26 hommes et moi-même nous partons à travers cambridgeshire et dans le comté de Nelsons s’arrêtant pour un ravitaillement au mile 50, puis à un pub riveraine autour du mile 75. La distance n’était pas pour tout le monde que les coureurs épluché à certains points et sur la dernière ligne droite à la maison le reste d’entre nous a frappé un vent de face dans toutes les directions pour environ 10 miles qui semblait avoir un rire à nos frais wafting l’odeur d’un pub servant un Dimanche Carvery mélangé avec l’arôme de la bière de projet.  Nous sommes rentrés à la maison en rêvant de nourriture, 101 miles sur Strava, 105 en réalité porte à porte.

La formation a repris avec les randonnées en milieu de semaine dans le club et en solo en préparation pour le Swanton Morley Norfolk Spring Classic, un sans frissons sportif soutenant le Cyclists Fighting Cancer avec des distances de, 20, 50, 75 et 100 miles avec une médaille snazzy à la fin.  Il y a eu des moments en conduisant à Norfolk, à 6h du matin, où nous avons tous pensé à tourner le dos alors que la pluie s'est déversée, mais qu'à 8h, elle était prête pour 500 hommes, femmes et enfants, à descendre de la ligne de départ dans les vagues pour compléter leur parcours choisi.  Ce qui a rendu cet événement si excitant était le fait qu'il y avait des familles sur leurs vélos, des enfants à cheval avec leurs amis, des cavaliers, des cavaliers et des cavaliers de tous âges prenant part et ça m'a rendu si heureuse, le vélo me rend heureux ! !  Ce qui l'a rendu encore plus excitant a gâté une dame portant une Primal Route 66 Jersey s'excusant alors que je l'ai mélangé dans mes fesses à elle parce qu'elle était la morsure de son café et de son gâteau de noyer et avec sa permission a pris un 'Spotted in Primal'selfie...pourrions-nous faire ça une chose? !!!  J'avais envie de terminer le parcours de 100 miles mais après les genoux 2 à 50 miles Matt et les jambes de Grahams avaient eu assez d'inclines ondulantes, (souvenez-vous qu'ils ne sont plus appelés les collines après Devon) donc avec un peu de coaxing (le flutter des paupières n'a pas marché) J'ai réussi à les convaincre de compléter une autre 25 miles et j'étais même prêt à faire tout le travail sur les morceaux de lumière pendant qu'ils étaient assis sur ma roue jusqu'à ce que Matt ait décidé une fois au sommet de la plus longue inclinaison de me faire sauter devant moi avec un "cheers" ! !!! Ainsi, a cimenté son nouveau surnom fermement au sein du club de cyclisme, tout en bonne humeur bien sûr !  Alors que les routes de ce point asséchaient la descente à travers la petite bande graveleuse des voies bordées d'arbres l'ont rendu un peu difficile et donc avec 75 milles sur l'horloge, nous nous sommes dirigés vers la base de la station d'alimentation pour un massage à l'épaule et un double expresso avant que nous l'appelions un jour.  Une fois à la maison et en vérifiant Strava, je saupoudais de joie en tant que fève pour trouver que j'avais une QOM (mon 5E Ce mois-ci) pour la femelle la plus rapide sur 25 milles en boucle 2 pendant quelques heures jusqu'à ce que quelqu'un d'autre ait pris la place.

Mon dernier grand entraînement a été un club recce en préparation pour 4E Juin où je serai dans le Golazo UCI Tour du Cambridgeshire Gran Fondo.  Une épreuve de cyclisme sur route de 80 milles dans le col de la forêt avec environ 10 000 coureurs prenant part soit à l'épreuve de conduite, soit à l'épreuve de la course ou du temps.  Beaucoup d'entre nous ont eu l'impression que ce parcours de formation était plus difficile que Bills 105 miles 2 semaines plus tôt.  Était-ce parce que nous étions à plat au premier semestre? Était-ce la section du milieu humide et vallonné, ou le "vent de tête dans toutes les directions, toujours", dans la troisième phase? Ou bien je l'aimais, c'était dur, mais c'est ce qui la rend si géniaux.

Bien que tout cela se soit produit au mauvais moment au cours du mois alors que je supervise les 3 équipes avec un total de 21 participants et capitaine ma propre équipe de 7 pour se déplacer dans le monde en 100 jours dans le Virgin Pulse Global Corporate Challenge.  Donc maintenant que la formation pour le marathon est hors de la façon que tout ce que je veux faire, c'est de rouler à vélo et je peux ...

 

C'est tout pour l'instant jusqu'au mois prochain .....